Besoin d'un conseil ?
02 31 47 19 19
 

Surmortalité des huîtres

D’importantes mortalités ostréicoles ont été constatées au cours de l’été 2008. Les causes de ces mortalités sont multifactorielles, mais les pathogènes des huîtres ont été mis en avant dans l’explication de ce phénomène d’importantes mortalités.

Le laboratoire s’est fortement engagé sur cette problématique. En effet, n’ayant pas de technique pour déceler les pathogènes de l’huître, le CRC Normandie- Mer du Nord a demandé au LFD, en juillet 2008, de mettre au point des techniques pouvant détecter ces pathogènes.

Notre laboratoire a mis au point des techniques permettant de quantifier OsHV-1 et certains vibrions. La technique décelant OsHV-1 a été comparée avec la technique du Laboratoire National de Référence d’IFREMER de la Tremblade. Cette comparaison montre que la technique du LFD est plus sensible et plus rapide que celle du laboratoire de référence. Cette étude a été publiée dans Journal of Virological Methods (Martenot et al., 2010) et a été reconnue par la DGAL en mars 2012 comme un technique officielle pour la quantification du virus herpétique de l’huître.

Durant ces dernières années, différentes études ont été réalisées (suivi de la charge virale au cours des saisons, détection d’un seuil déclenchant la mortalité des naissains, détection de la charge virale selon le tissu analysé, détection par séquençage de variants, …). Ces études ont permis d’avoir un suivi de la présence du virus au cours du temps et d’évaluer sa responsabilité au cours des épisodes de mortalités des huîtres juvéniles.

La plupart de ces travaux ont été cités dans l’avis 2010-SA-0068 de l’Anses ainsi que dans le rapport Européen EFSA et ont été publiés dans des journaux internationaux.
Depuis 2008, 5 personnes sont dédiées à cette thématique dont un doctorant travaillant sur les mécanismes d’infectiosité des variants herpétiques de l’huître Crassostrea gigas.

 

Articles


Martenot C, Travaillé E, Lethuillier O, Lelong  C, Houssin M. Genome exploration of six variants of the Ostreid Herpesvirus 1 and characterization of large deletion in OsHV-1 µVar specimens. Virus Research. 2013, in press.

Martenot C. Les variants du virus herpétique Ostreid Herpesvirus 1 (OsHV-1) chez l’huître creuse Crassostrea gigas. Virologie 2013,17 (2) : 81-7.

Martenot C, Fourour S, Oden E, Jouaux A, Travaillé E, Malas JP, Houssin M. Detection of the OsHV-1 μVar in the Pacific oyster Crassostrea gigas before 2008 in France and description of two new microvariants of the Ostreid Herpesvirus 1 (OsHV-1). Aquaculture 338–341 293–296(2012).

Martenot C, Oden E, Travaillé E, Malas JP, Houssin M. Detection of different variants of Ostreid Herpesvirus 1 in the Pacific oyster, Crassostrea gigas between 2008 and 2010. Virus Research 2011, 160, 25-31.

Martenot C, Oden E, Travaillé E, Malas JP, Houssin M. Comparison of two real-time PCR methods for detection of ostreid herpesvirus 1 in the Pacific oyster Crassostrea gigas. Journal of Virological Methods 2010, 170, 86-89.

Oden E, Martenot C, Travaillé E, Malas JP, Houssin M. Quantification of Ostreid Herpesvirus 1 (OsHV-1) in Crassostrea gigas by real-time PCR : Determination of a viral load threshold to prevent summer mortalities. Aquaculture 2011, 317, 27 – 31.


Posters


Martenot C, Oden E, Travaillé E, Fourour S, Malas JP, Houssin M. Recherche de microvariants de l’Ostreid Herpesvirus 1 (OsHV-1) chez l’huître creuse Crassostrea gigas. Journées Francophones de Virologie, Institut Pasteur, Paris, 2012, 29-30 mars.
Actualités
COFRAC
Realisation Web-Interactive - Mentions légales